Suivez-nous

2e Ligue NE

Béroche s’assure la deuxième place face à un vaillant Colombier

Carsana et Mokou au duel. Crédit: Carim Grafener

Béroche-Gorgier a assuré sa place de dauphin du FC Saint-Imier en s’imposant 2-1 aux Chézards face à Colombier, mercredi soir.

Dans une rencontre de fin de saison où les deux équipes avaient respectivement rien et très peu à jouer, le spectacle a pourtant été au rendez-vous.

Les choses n’ont pas traîné aux Chézards et ce sont les Bérochaux qui ont flingué les premiers par les jumeaux Burgat, Yoann concluant victorieusement un service millimétré de Kevin à la 13e. Deux minutes plus tôt, De Jésus avait alerté une première fois Perratone, mais son envoi avait été trop croisé. A la 28e, Cavalli a lui aussi manqué de précision et tiré juste au-dessus de la cage locale, des 20 m. Mais c’est surtout l’incroyable raté de Gaël Ferrier qui a ému l’assistance, lorsque le demi offensif s’est présenté seul aux 6 m et a tiré par-dessus le but. On jouait alors la 32e.

Kevin Burgat a été contré in extremis à la 42e, puis sur le corner suivant, la reprise de De Jésus a flirté avec la barre. Enfin, le très percutant Kevin Burgat a encore eu le 2-0 au bout du soulier à la 46e, mais un défenseur a pu sauver. Sur le renvoi, le double envoi de Mpanzu a connu le même sort.

Et la formation locale dans tout ça? Incapable de pénétrer dans les 25 derniers mètres visiteurs, Colombier a cherché son salut par des tentatives lointaines. Ainsi, Chopard a tenté sa chance de 30 m à la 16e mais son tir était trop enlevé, puis il a été imité par Sergio Da Silva à la 38e, d’un peu plus près, mais pour le même résultat.

Kevin Burgat dans tous les bons coups

Béroche a doublé la mise peu après le thé par l’entremise de Gaël Ferrier, qui, cette fois-ci, a réalisé le geste parfait dans un timing parfait, en conclusion d’un centre au cordeau, au deuxième poteau de l’inévitable Kevin Burgat (49e). Ce double avantage a piqué au vif les Colombinois. Sur une contre-attaque, Balestrieri, en fin de course, a toutefois tiré au-dessus à la 53e. Sur le dégagement d’Abatantuono, c’est Ferreira qui a hérité du ballon, mais le latéral bérochal a lui aussi trop enlevé sa frappe.

Désireux de donner du temps de jeu à des éléments qui en avaient peu eu cette saison, le banc bérochal a alors introduit du sang neuf. Et la manoeuvre a failli surprendre Colombier. Mis en confiance par son goal, Gaël Ferrier a touché la latte à la 58e, sur un service de Coulet, qui venait d’entrer.

Abatantuono préserve l’avantage bérochal

Studieux, Colombier s’est remis en marche, tout heureux d’avoir échappé au pire et à la 63e, sur un corner de Descombes, Mokou a réduit le score de la tête. Après une nouvelle tentative de Mpanzu de porter l’estocade (70e), Béroche a alors commencé à subir les assauts d’un Colombier retrouvé. En bon capitaine, Descombes a pris le commandement des opérations à la 75e, forçant Abatantuono à montrer de quoi il était capable. Le gardien bérochal a alors pu commencer son show. Le cerbère a conservé l’avantage des visiteurs en s’interposant devant Vidal (84e), puis sur une Madjer de Morgadinho, la minute suivante. Dans les arrêts de jeu, Descombes a encore fait chauffer les gants du portier sur un coup franc. Avant cela, Loïc Ferrier avait manqué l’occasion d’asseoir le succès des visiteurs, sur un centre de Yoann Burgat (88e).

«On voulait offrir un dernier résultat positif à nos coaches pour leur dernier match (ndlr: voir ci-contre). Mais Béroche est solide, tactiquement et techniquement. Ce n’est pas pour rien s’ils sont deuxièmes au classement. On a essayé de jouer avec nos armes et on a dû effectuer deux changements sur des blessures assez rapidement. On s’est procuré une ou l’autre occasion et sur la fin, on a bien réussi à faire circuler le ballon, mais cela ne s’est pas avéré suffisant», a relaté Bastien Descombes. Pour sa part Brad Mpanzu se félicitait du visage montré par les visiteurs: «On a joué toute la saison en 4-4-2 et là, on était disposés en 4-3-3. On a peut-être un peu plus laissé la balle à l’adversaire que d’habitude, mais on a su saisir nos opportunités en passant par les ailes. On a peut-être un peu trop raté d’occasions, mais on n’a pas reculé et on a su bloquer leurs lignes de passes. Cerise sur le gâteau, les jeunes ont démontré de belles qualités».

FC Colombier – FC Béroche-Gorgier 1-2 (0-1)

Les Chézards. 60 spectateurs. Arbitre: F. Da Silva.

Buts: 13e Y. Burgat 0-1. 49e G. Ferrier 0-2. 63e Mokou 1-2.

Colombier: Perratone; Calani (78e Carvalho), Geiger, Gaille, Mokou; Chopard (33e Morgadinho), Martinez, Ramseyer; Balestrieri (69e Vidal), S. Da Silva, Descombes (c). Entraineur: Y. Da Costa.

Béroche: Abatantuono; Carsana (c/73e R. Ferrier), L. Ferrier, Faga, Ferreira (54e Coulet); G. Ferrier (63e Cossa), Cavalli, Mpanzu; Y. Burgat, De Jésus (73e Medugno), K. Burgat. Entraîneurs: M. Marques et G. Tortella.

Note: 58e G. Ferrier tire sur la latte. Avertissements: 80e Martinez (antijeu). 93e Da Costa (réclamations).

Changement d’entraîneurs à Colombier

Artisans du maintien d’un FC Colombier new-look, Yannick Da Costa et Jean Polese ne seront plus sur le banc des Chézards lors du prochain exercice. «Ce n’est pas notre choix, mais c’est le football, c’est ainsi», a déclaré Da Costa après la rencontre. Pour les remplacer, les président Joachim Passos a misé sur le duo Alberto Amendola – Michael Flammini.

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Publicité

Transferts

sur Neuchâtel Xamax

Plus de 2e Ligue NE

error:
littoralfoot

GRATUIT
VOIR