Suivez-nous

2e Ligue NE

Bôle se positionne comme le seul vrai détracteur de Coffrane

Bôle a clairement établi la hiérarchie de la meute lancée aux trousses de l’extra-terrestre Coffrane. Les hommes de Cédric De Souza ont enfoncé 5-1 Audax-Friùl, samedi à Champ Rond, en 2e Ligue neuchâteloise.

Nolan Salvi (au centre) a souvent dû aller rechercher le ballon au fond de ses filets, samedi. Photo: Gregory Bohnenstengl.

Derrière l’épouvantail Coffrane (7 matches pour autant de victoires), Bôle et Audax paraissaient les mieux placés pour essayer de contrer les Vaudruziens. Avant cette partie, les deux équipes se partageaient la deuxième place du classement avec 14 points. Ce derby avait donc une saveur particulière pour les expérimentés Bôlois et les jeunes Audaxiens.

Des intentions d’emblée affichées

Il ne fallait pas être en retard à Champ Rond car Bôle a démarré pied au plancher. Après seulement deux minutes de jeu, Boillat ouvrait le score de la tête sur un corner astucieusement joué à deux sur la gauche du jeune portier Salvi. À la 27e Tänzer récupérait un ballon à mi-terrain et lançait Duperret qui mystifiait l’aile droite adverse et servait idéalement en retrait Descombes. Ce dernier ne se faisait pas prier pour doubler le score, donnant un avantage largement mérité à ce moment du match, tant les hommes de Micael Dias n’arrivaient pas à se montrer dangereux.

On notera tout de même cette frappe de Lacreuse consécutive à une touche qui a obligé Jaksic à se détendre pour détourner cet envoi en corner. C’est tout. Les trop nombreuses touches de balle des pensionnaires de Pierre-à-Bot ne leur ont que rarement permis de mettre hors de position une défense bôloise bien en place.

Un feu de paille

Les Audaxiens ont quand même réduit le score à la 30e par Caetano sur un coup franc direct. On ne le savait pas encore à ce moment-là de la rencontre, mais il s’agissait de leur troisième et dernier envoi cadré de la partie.

Cette réussite n’a pas été suffisant pour mettre à mal la machine bôloise. Les joueurs locaux ont réglé l’affaire en deux minutes (39e et 40e). Tout d’abord par Boillat qui profitait d’une déviation de la tête de Descombes et de la naïveté de la défense pour partir à la limite du hors-jeu battre le malheureux Salvi. Puis, une minute plus tard Descombes, idéalement servi aux 16 m par Lourenco, se trouvait à la finition et plaçait une frappe imparable. L’arbitre renvoyait les équipes aux vestiaires prendre le thé sur ce score sans appel de 4-1, sans qu’il n’y ait rien à redire.

La deuxième mi-temps a commencé comme la première puisque Duperret salait encore l’addition sur une passe laser de Boillat (53e). Le reste de la rencontre n’a été que remplissage, les deux coaches profitant de faire tourner leur effectif respectif en vue des quarts de finale de la Coupe neuchâteloise prévus en début de semaine prochaine.

Bôle en dernier des Mohicans

Après cette partie, Bôle se profile clairement comme le seul rival crédible du FC Coffrane, Marin et Béroche-Gorgier ayant perdu trop de points en début de championnat (lire notre article à ce propos). D’autant plus qu’il semble que Cédric De Souza a enfin trouvé comment faire jouer tous ses talents ensemble. La défense rassure tout le monde, le milieu, travailleur à l’image de l’excellent Tänzer, garantit un bon équilibre général à l’équipe ce qui laisse la possibilité aux quatre joueurs offensifs de se régaler à l’image des deux joueurs vedettes de l’équipe, Boillat et Descombes, auteurs tous deux d’un doublé samedi.

Il faudra a contrario encore beaucoup de travail à Micael Dias pour trouver la bonne formule. Sa défense semble toujours sur le fil du rasoir comme en témoignent les 20 buts encaissés jusqu’alors (notamment 5 contre Béroche-Gorgier et 5 samedi soir). C’est trop, beaucoup trop par rapport à Bôle et Coffrane qui ont respectivement pris 8 et 6 buts depuis le début du championnat. Louable, le désir affiché de constamment jouer au ballon ne devrait pas se faire au détriment de l’équilibre général, surtout contre les autres favoris de ce Championnat de 2e Ligue neuchâteloise ou la moindre erreur de concentration se paie cash. A méditer peut-être du côté de Pierre-à-Bot.

Télégramme:

FC Bôle – ASI Audax-Friul 5-1 (4-1)

Champ-Rond. 75 spectateurs.

Buts: 2e Boillat 1-0. 27e Descombes 2-0. 30e Caetano 2-1. 39e Boillat 3-1. 40e Descombes 4-1. 53e Duperret 5-1.

FC Bôle: Jaksic ; Tufarolo, Fisher, Huguenin, Faustmann (66e Rossier); Tänzer (73e Müller), Rodrigues (53e Dos Reis); Machado (80e Schopfer), Boillat (60e Pisanello), Descombes, Duperret. Entraîneur: De Souza.

ASI Audax-Friul: Salvi ; Grezda (50e Vuillomenet), Vauthier, Otero, Brügger; Caetano (64e Bagaric), Klett (70e Samardzic), Rollier; Avvenire, Freitas (66e Moacho), Lacreuse (62e Cisse). Entraîneur: Dias

Avertissements: 29e Faustmann, 45e Rodrigues, 72e Descombes.

Les réactions d’après-match:

Mikel Otero, défenseur d’Audax:

Mikel Otero, défenseur d’Audax. Photo: Gregory Bohnenstengel

Après une défaite comme ça, le sentiment est forcément négatif. Après, je trouve que le score est sévère par rapport à la physionomie de la rencontre. On ne s’est pas fait dominés. On prend des buts « de merde ». Si on n’aurait dû jouer plus bas? Je ne pense pas que le problème ait été d’ordre tactique. Les buts encaissés sont imputables à des erreurs individuelles. Je préfère perdre 5-1 ici et 5-1 à Béroche plutôt que de m’incliner cinq fois 1-0. Mais c’est clair que ça fait beaucoup. Si cela est dû à notre jeunesse? Non, je ne pense pas, on a beaucoup de jeunes certes, mais on ne manque pas d’expérience. On paie cash notre manque de concentration aujourd’hui. Mardi, place à la Coupe. C’est un des objectifs du club cette saison. On va vite tourner le bouton. On a fait des changements rapides aujourd’hui, en vue de l’échéance de mardi à Marin.

Valérian Boillat, milieu offensif de Bôle:

Valérian Boillat, milieu offensif de Bôle. Photo: Grégory Bohnenstengel.

On était là physiquement. On a joué notre jeu en mettant de l’impact. On sait que, de leur côté, ils sont forts techniquement et on les a bien cadrés. On a joué avec nos qualités. Pour ma part, j’étais de retour après une blessure. Ça fait déjà du bien de pouvoir jouer sans douleurs, de marquer, de faire marquer. Bon, au final, ce qui compte c’est qu’on gagne, peu importe si je marque ou non. Si Julien (ndlr: Descombes) met un triplé ou Steve (ndlr: Duperret) un doublé, ça me va aussi. Notre entente dépasse le cadre du terrain. On est une bande de potes à la cantine et dans la vie. Je pense que cela se voit sur le terrain. On est tous là pour les autres. Si l’un de nous fait une mauvaise passe, un autre va essayer de corriger cela et de récupérer le ballon. Si c’était notre match référence ce soir? Non, je ne pense pas. Je ne pense pas qu’on l’ait déjà disputé. Parce que ce soir, ils (ndlr: Audax) nous ont fait beaucoup de cadeaux. On verra mardi contre Coffrane en quarts de finale de la Coupe neuchâteloise. Si là on parvient à faire un bon résultat, ça pourra être notre match référence. On les (ndlr: Coffrane) joue mardi et samedi dans deux semaines. Si on est la seule équipe capable d’aller les chercher? On verra, un match se joue à 11 contre 11 et nous sommes prêts physiquement et mentalement. Notre objectif est d’aller chercher cette première place. On va les titiller jusqu’au bout. Le deuxième tour sera complètement différent. Les autres équipes seront prêtes à jouer contre Coffrane et parviendront à leur prendre des points. On en perdra aussi, certainement, c’est pourquoi nous ne pouvons plus en égarer maintenant.

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Plus de 2e Ligue NE

error: