Suivez-nous

Promotion League

Yverdon Sport retrouve l’élite du foot suisse, dix ans après

Tombeur de Cham 3-2, Yverdon a assuré sa promotion en Challenge League, samedi, à la faveur du partage des points entre Rapperswil-Jona et Etoile Carouge (2-2).

La quatrième aura été la bonne pour Yverdon Sport qui retrouve le foot pro et l’antichambre de l’élite, dix ans après l’avoir quittée. Doublés par Kriens puis le SLO ou encore taclés par derrière par la Coronavirus, les hommes du président de Mario Di Pietrantonio accèdent enfin au graal, à quatre journées de la fin du championnat, au terme d’une saison menée tambour battant, malgré la pause forcée et l’incertitude liée à la pandémie.

Face à des Zougois disciplinés et visiblement pas venus au Stade Municipal pour offrir un dernier tango de promotion à Yverdon, l’escouade de Jean-Michel Aeby a dû batailler ferme pour obtenir son aller simple pour la Challenge League, quatre ans après s’être installée en Promotion League. YS, qui disposait de quatre balles de match, a assuré le coup sur sa première, histoire peut-être de marquer les esprits et de tordre le cou, une bonne fois pour toutes à la scoumoune qui ne lui a laissé aucun répit ces derniers 18 mois. «Il vaut mieux régler l’affaire dès que possible, plutôt que d’attendre et de ne pas réussir à conclure, rappelait un Jean-Michel Aeby soulagé d’avoir accompli la mission qui lui avait été confiée, sans faux pli. Depuis mon premier jour ici (ndlr: il était arrivé en janvier 2020) on travaille pour cette promotion», a-t-il rappelé.

824A9875
824A0315
824A0256
824A0211
824A0060
824A0296
824A0170
824A0091
824A9897
824A0250
824A0252
824A0189
824A0262
824A0274
824A0346
824A0389
824A0401
824A0382
824A0457
824A0453
824A0422
824A0445
824A0408
824A0425
824A9875 824A0315 824A0256 824A0211 824A0060 824A0296 824A0170 824A0091 824A9897 824A0250 824A0252 824A0189 824A0262 824A0274 824A0346 824A0389 824A0401 824A0382 824A0457 824A0453 824A0422 824A0445 824A0408 824A0425

Photos: Grégory Bohnenstengel

Un départ canon, puis des occasions galvaudées

Partis à 100 à l’heure, les Nord-Vaudois ont eu le bonheur de marquer d’entrée de jeu par l’entremise du très remuant Fargues (quel premier quart d’heure fracassant!). Las pour eux, les Verts se sont ensuite montrés imprécis et incapables de doubler la mise, malgré de nombreuses occasions de passer l’épaule. Sans surprise, Cham, acculé dans son camp, a laissé passé l’orage avant de revenir au score. Tandis qu’YS se cassait le nez sur la défense à cinq proposée par les Zougois, ces derniers ont même réussi à prendre l’avantage peu avant la mi-temps sur un cafouillage défensif. On s’est alors dit qu’on était mieux à passer la pause dans la froide tribune du Stade Municipal que dans le vestiaire yverdonnois en compagnie du sans doute volcanique Jean-Michel Aeby.

Alors que Cham est revenu en seconde période avec l’ambition quasi exclusive de parquer le bus avec une ligne de cinq jouant la lame de fond aux 16 m et une ligne de quatre placée dix mètres en-dessus d’elle en laissant à la charge du seul Siegrist l’éventualité d’aller titiller Martin, on a cru un moment qu’YS ne trouverait jamais la solution.

Réaction de Jean-michel Aeby à l’issue du match. Crédit Marc Fragnière, Gregory Bohnenstengel

Un happy end aux allures de déjà-vu

C’était sans compter sur le stratège Aeby et la longueur de banc incomparable pour la catégorie dont le Genevois dispose. Jean-Miche a ainsi eu la bonne idée de faire entrer Ridge Mobulu en jeu. Le Congolais a fait exploser le barrage zougois en deux temps, permettant au public nord-vaudois de retrouver l’habituel scenario de la saison d’YS, à savoir, l’entrée de jokers frais et hyper performants, qui, tels des snipers, finissent le travail, une fois que la troupe adverse a déjà été bien fatiguée par le onze titulaire.

De quoi permettre aux ultras yverdonnois d’allumer quelques torches et fumigènes et de fêter jusqu’au bout de la nuit une promotion espérée et attendue depuis au moins trois saisons. Avec la perspective, peut-être d’accueillir Xamax FCS et le FC Sion, lors du prochain exercice, dans un Stade Municipal joliment rénové. Seule certitude pour l’heure, YS retrouvera le SLO qui l’avait privé de promotion, il y a deux saisons.

Réaction de William Le Pogam à l’issue du match. Crédit Marc Fragnière, Gregory Bohnenstengel

Télégramme:

Yverdon Sport – Cham 3-2 (1-2)

Stade Municipal. 100 spectateurs. Arbitre: M. Drmic

Buts: 1re Fargues 1-0. 13e Wiskemann 1-1. 45e + 1’ Bender 1-2. 71e Mobulu 2-2. 82e Mobulu 3-2.

YS: Martin; Zeneli, Le Pogam, Le Neün, Alic (68e Morelli); Eleouet (78e Peyretti), Kabacalman, Lusuena, Ninte (61e Mobulu); Fargues (78e Bunjaku), Cortelezzi.

Cham: Von Arx; Bender (87e Furore), Niederhauser, Bühler, Wüest (41e Neziri), Riedmann;  Wischmann (75e D. Tanzillo), Rüdi (87e Suta), Loosli, Hoxha (75e G. Tanzillo); Siegrist.

Notes: YS sans Sejmenovic, Nioby (blessés), ni Glauser et Delgado (non convoqués). Cham sans Laisa, Miranda, Wicht, Thöni (blessés), ni Peterhans et Miani (non convoqués). Dominique Blanc, président central de l’ASF est présent dans la tribune principale. Sous la surveillance de la police, une dizaine d’ultras du SC Cham encouragent leur équipe depuis l’extérieur du stade, après avoir tenté de forcer l’entrée.

Avertissements: 32e Riedmann, 39e Rüedi, 92e Kabacalman et 93e Martin.

Fil de match:

YS a d’emblée mis Cham sous pression. Ninte a été le premier à alerter Von Arx après une poignée de secondes. Puis Fargues, bien lancé en profondeur par Kabacalman qui a fait la différence au duel, a ouvert le score. Trois minutes plus tard, le n° 8 yverdonnois a failli doubler la mise, mais Von Arx a dit non. A la 8e, le même joueur, décidément intenable, a tiré au-dessus. Cham s’est signalé une première fois à la 12e, mais le tir de Siegrist a été contré. Sur l’action suivante, Fargues a manqué le 2-0 en croisant trop sa frappe. Peu avant le quart d’heure, Cham a égalisé par Wiskemann, lequel a profité d’un renvoi de Le Neün dans ses pieds, après un centre de Bender.

A la 28e Eleouet a tiré au-dessus. Puis à la 34e, Von Arx s’est interposé par deux fois. La première sur un coup franc de Fargues, qu’il a repoussé dans les pieds de Cortelezzi avant de détourner l’envoi de l’Uruguayen en corner. Sur le coup de coin, le gardien de Cham a bloqué une tête de Le Neün. A la 41e, Alic, au premier poteau, n’a pas cadré son envoi. Deux minutes plus tard, un tir de Cortelezzi était tout juste dévié par un défenseur. Dans les arrêts de jeu, c’est pourtant Bender qui a donné l’avantage à Cham après une mauvaise sortie de zone yverdonnoise et un centre au 2e poteau de Hoxha. 

En deuxième période, Cham a parqué le bus en jouant avant deux lignes défensives, laissant le seul Siegrist partir à l’assaut des goals de Martin. La stratégie a failli fonctionné à la 53e, mais Martin s’est montré souverain. YS est revenu au score à la 71e, lorsque Mobulu, seul au 2e poteau pouvait catapulter le ballon au bon endroit après une percée rageuse de Le Pogam. Le joker yverdonnois a enfin signé le doublé à la 82e après un joli rush.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: littoralfoot.ch - Rapidement réduit à dix, Yverdon Féminin a manqué la bonne affaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Plus de Promotion League

error: