Suivez-nous

2e Ligue NE

Frustration et émotions aux Buchilles entre Boudry et Bôle

Photo: Gregory Bohnenstengel

Deux buts, 17 corners, un poteau, un penalty accordé, un autre pas, un carton rouge: la confrontation entre Boudry et Bôle, vendredi soir aux Buchilles, a offert son lot d’émotions. Au final, les deux équipes n’ont pu se départager (1-1) et peuvent ressentir de la frustration. Boudry pour n’avoir pas pu conserver son avantage, Bôle pour avoir cruellement manqué de réalisme.

«Dans l’ensemble, on peut être content du nul. Il faut prendre ce point comme un bon point.» Daniel Bühler analysait lucidement, tard vendredi soir, la rencontre qui venait d’opposer «son» FC Boudry à Bôle, qui s’est finie sur un résultat (1-1) et qui permet à son équipe de gratter un point et de conserver une longueur d’avance sur Fleurier – qui a obtenu le même score contre Coffrane II -, à quatre journées de la fin. Le coach boudrysan aurait quand même souhaité que les événements prennent une autre tournure. «Nous avons beaucoup souffert, Bôle, supérieur dans le jeu, a beaucoup loupé.»

Loupé, le mot est lâché. Les visiteurs ont bien joué le jeu, ont été dangereux, maladroits, un peu malchanceux et ont tiré la bagatelle de quatorze (!) corners. «Si on en tire autant, on doit en mettre au moins deux ou trois», soupirait un des membres du binôme de Champ-Rond, Moustapha Sylla.«Nous avons eu beaucoup d’occasions, dont quatre ou cinq nettes. Nous avons manqué de réalisme. La semaine dernière, contre Fleurier, nous avons marqué cinq buts. Là, ce soir, un seul, et sur penalty…»

Nette domination stérile de Bôle en 1re mi-temps

C’est en première mi-temps que la supériorité bôloise a été marquante. Après un début timoré et peu précis, la rencontre s’est un peu emballée. «Nous avons beaucoup souffert en première période, mais nous avons réussi à ne pas nous désunir», relevait Daniel Bühler. Qui a eu chaud quand, à la 20e, un tir de David Fischer, parfaitement parti dans le dos de la défense, a été mal ajusté. Puis, cinq minutes plus tard, quand une reprise d’Arthur Aloe a fini sa course contre le poteau de Sydney Mivelle. Ou à la 42e, quand une tête à peine trop décroisée d’Eike Tänzer a flirté avec le montant boudrysan, alors que le gardien était battu.

Du coup, le coach des Buchilles a dû procéder à quelques ajustements durant la pause. «Nous avons dû faire avec nos qualités, nous serrer les coudes, moins laisser de ballons», glissait Daniel Bühler. «Nos joueurs ont été solidaires. Et ce qui me plaît, c’est qu’on arrive à tenir tête à tout le monde.»

Boudry a ouvert le score

Paradoxalement, c’est un peu sur un coup du sort que Boudry a ouvert le score. Soit, à la 55e, un coup franc botté par Jarod Mivelle depuis la droite, la balle traversant une forêt de jambes sans être déviée, ce qui a eu pour effet de tromper Baptiste Bachmann.

Bôle a eu à digérer ce coup du sort. Le temps pour Bachmann de s’employer à une ou deux reprises sur des tentatives boudrysannes. Jusqu’à l’égalisation, sur un fait de jeu litigieux. A savoir un penalty, à la 70e, pour une faute de main sifflée, mais pas sanctionnée par un carton. Et c’est en puissance que Marc Nicati a ramené les siens à la hauteur des Boudrysans.

Scène litigieuse

La suite? Elle fut un peu folle. Bôle a joué à dix depuis la 74e, après l’expulsion d’Adrien Faustmann. Les deux adversaires ont tenté de faire la différence jusqu’à la fin. Boudry a bien cru également obtenir un penalty dans les arrêts de jeu après un accrochage, mais l’arbitre n’a pas bronché. «Nous avons encaissé un penalty pour une main collée au corps, et l’arbitre ne voulait pas en donner un à la dernière minute», lâchait Daniel Bühler en souriant.

«Pendant 80 minutes, nos joueurs ont tout donné. Nous avons joué à dix pendant 20 minutes (plus cinq en première période, le temps de soigner une blessure, ndlr), et nous étions fatigués à la fin», précisait Moustapha Sylla. «Je regrette de ne pas avoir gagné, mais il y a des jours comme ça… Cette saison est ratée, mais la prochaine, nous pourrons jouer les premiers rôles.»

Télégramme:

Boudry-Bôle 1-1 (0-0)

Buchilles: 100 spectateurs.

Arbitre: Marco Piccolo.

Buts: 55e Jarod Mivelle 1-0, 70e Nicati (penalty) 1-1.

Boudry: Sydney Mivelle; Moreira, Thomas Bühler, De Matos, Garcia; Chow (68e Marques), Syla, Coelho, Jarod Mivelle (93e Cacao); Pellaton, Schopfer (80e Lambelet). Entraîneur: Daniel Bühler.

Bôle: Bachmann; Fischer (90e Tufarolo), Tänzer, Amey, Faustmann; Leite; Nicati, Castro (46e Jules Aloe), Arthur Aloe (76e Ramseyer); Pisanello (69e Kalamba), Oliveri (63e Müller). Entraîneurs: David Anker et Moustapha Sylla.

Notes: Boudry sans Cattin (suspendu), Amadio, Horta ni Roussillon (blessés). Bôle sans Briggen, Duperret, Brayan Huguenin, Ronny Huguenin ni Migueis. Avertissements: 44e Thomas Bühler (jeu dur), 55e Faustmann (réclamations), 92e Lambelet (jeu dur). 74e, expulsion de Faustmann (deuxième avertissement pour jeu dur). 25e, tir d’Arthur Aloe sur le poteau. Corners: 3-14 (1-6).

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Publicité

Transferts

sur Neuchâtel Xamax

Plus de 2e Ligue NE

error:
littoralfoot

GRATUIT
VOIR