Suivez-nous

2e Ligue NE

Mal réveillé, Colombier finit par se débarrasser d’un Bevaix valeureux

Dimanche matin, Colombier a joué à se faire peur. Malmenée par Bevaix, l’équipe des Chézards a dû attendre le milieu de la deuxième mi-temps pour se défaire d’un Bevaix coriace (2-1).

Afin de satisfaire aux exigences de l’ANF en matière d’arbitres, la rencontre entre Colombier et Bevaix avait été fixée à dimanche matin, à 10h30. Croisé avant le coup d’envoi, l’entraîneur colombin, Yannick Da Costa, espérait que ses joueurs n’auraient pas l’esprit trop embrumé, vu l’heure. «Ils n’étaient pas réveillés en première mi-temps, c’est clair!», lâchait-il après le coup de sifflet final.

Les Bevaisans, eux, étaient là à l’heure, frais et dispos, bien en place et sans complexe. Ils en ont profité après moins de neuf minutes, suite à une intervention ratée d’Alex Santos à mi-terrain. Michaël Leone est parti en contre, a fixé Basile Guinchard et l’a mystifié. Cyrille Dzinguene avait choisi de modifier légèrement l’équipe qui avait obtenu le premier point de la saison, une semaine auparavant, contre Boudry. Pour encadrer ses jeunes pousses, l’entraîneur avait aussi choisi de se titulariser, du haut de ses 34 ans. «Avec Jacques (ndlr: Navalho), j’ai voulu amener mon expérience. On veut de la jeunesse, mais il faut aussi des joueurs avec davantage de vécu. Nous avons tenu comme ça.»

Il faut reconnaître à «son» Bevaix de la cohérence. L’équipe fait avec ses moyens, mais le fait de manière collective. «Bevaix est une équipe très compacte, bien organisée, et a bien joué le contre», reconnaissait Yannick Da Costa. Colombier, de son côté, a semblé déréglé. «Nous avons laissé beaucoup trop d’espaces entre les lignes, reprenait le coach des Chézards. Cela nous a causé passablement de problèmes.» A cela on ajoutera un certain manque de précision en phase offensive, seule une reprise de Bastien Descombes, renvoyée comme il le pouvait par Robin Pabion, à la 39e, faisant passer un frisson dans le dos des Bevaisans.

A la reprise, on attendait donc une réaction de la part des Colombins. «J’ai changé de tactique, demandé que l’on soit beaucoup plus compact et de davantage jouer sur les côtés, des schémas que nous travaillons à l’entraînement», expliquait Yannick Da Costa. Et juste après une grosse occasion bevaisanne à la 51e – une tête d’Alan Bozza mal cadrée sur un corner de Jules Aloe -, Colombier put égaliser: récupération et infiltration de Caryl Ramseyer, passe en profondeur pour Harivony Arnold, tir croisé entre les jambes du gardien en pleine sortie.

Et selon les désirs de son entraîneur, c’est sur les côtés que la victoire de Colombier s’est dessinée, à la 74e minute. Le très actif Samuel Calani est parti sur son aile droite avant d’adresser un bon centre, qui a traversé toute la défense bevaisanne avant de trouver Bastien Descombes au deuxième poteau, dont la reprise n’a laissé aucune chance à Robin Pabion. «Après le 2-1, nous avons reculé, baissé en intensité, regrettait Yannick Da Costa. Nous aurions pu avoir de gros problèmes…»

IMG_7979
IMG_7982
IMG_7946
IMG_7970
IMG_7939
IMG_7934
IMG_7953
IMG_7951
IMG_7947
IMG_7979 IMG_7982 IMG_7946 IMG_7970 IMG_7939 IMG_7934 IMG_7953 IMG_7951 IMG_7947

Photos: Jules Ramelet.

«Notre manque d’expérience nous a coûté cher, avouait Cyrille Dzinguene, sorti à la pause après avoir reçu un coup. C’est dur, mais c’est l’apprentissage. Je me répète, à ce niveau, il faut de l’expérience. Et nous devons aller chercher un buteur pour le deuxième tour…» Bevaix ne compte que sept réussites en dix rencontres.

Pour clore le premier tour, Bevaix recevra Bôle. Colombier, qui a gagné trois rangs après son succès, ira défier Béroche-Gorgier sur son terrain. «Je connais son coach, il va bien préparer son équipe, concluait Yannick Da Costa. Et physiquement, ça va être dur.»

Télégramme:

Colombier-Bevaix 2-1 (0-1)


Chézards: 100 spectateurs.
Arbitre: Aldin Cikaric, très bon.


Buts: 9e Leone 0-1, 53e Arnold 1-1, 74e Descombes 2-1.

Colombier: Guinchard; Morgadinho, Santos, Gaille; Calani, Martinez (46e Chopard), Ramseyer, Mokou; Rupil (64e Zanga), Descombes (87e Santschi); Arnold. Entraîneur: Yannick Da Costa.

Bevaix: Pabion; Ali (80e De Luca), Navalho, Dzinguene (46e Chevalley), Bozza; Pinheiro, Dias; Camara, Jules Aloe (63e Arthur Aloe), Leone (67e Garcia); Dion (58e Petruccelli). Entraîneur: Cyrille Dzinguene.

Notes: Avant le coup d’envoi, le gardien de Bevaix, Robin Pabion, doit changer de maillot, le sien comportant trop de blanc (couleur de celui de Colombier) pour l’arbitre.

Avertissements: 11e Martinez (jeu dur), 53e Pinheiro (réclamations), 78e Camara (jeu dur), 86e Descombes (réclamations). Corners: 7-1 (1-0).

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Publicité

Transferts

sur Neuchâtel Xamax

Plus de 2e Ligue NE

error:
littoralfoot

GRATUIT
VOIR