Suivez-nous

Coupe Neuchâteloise

L’ASI Audax a su contenir et éliminer Béroche-Gorgier

Audax s’est qualifié pour le dernier carré de la Coupe neuchâteloise en disposant 1-0 de Béroche-Gorgier, mardi, à Pierre-à-Bot.

Ecrivons-le d’entrée, la qualification a souri à l’équipe qui l’a sans doute le plus cherchée dans une partie d’échecs où chacun des protagonistes eu les moyens et les opportunités de mettre son adversaire k.-o. Plus déterminés, plus généreux, un poil moins brouillon et un brin mieux organisés, les Audaxiens ont également su faire le dos rond en fin de rencontre, lorsque Béroche, alors en supériorité numérique, a tout tenté pour arracher les prolongations. La formation locale a même pu bénéficier d’un gros coup de pouce de Dame chance, lorsque la reprise de la tête de Medugno s’est écrasée sur la transversale de Puig à la 90e.

Il y a des matches comme ça, où plus le temps s’écoule et plus la conviction que la première équipe qui trouvera la faille aura, sauf tremblement de terre, sans doute fait l’essentiel, devient certitude. La rencontre entre Audax et Béroche a été un archétype du genre. Lors de la première opposition entre deux équipes très proches l’une de l’autre, cette saison en championnat, les Bérochaux étaient parvenus à ouvrir la marque et à s’adjuger les trois points. Mardi soir, ce sont les Audaxiens qui ont eu les premiers voix au chapitre et, donc, inéluctablement le dernier mot. 

audax-beroche-9801
audax-beroche-9932
audax-beroche-9739
audax-beroche-9764
audax-beroche-9731
audax-beroche-9700
audax-beroche-9824
audax-beroche-9592
audax-beroche-9565
audax-beroche-9628
audax-beroche-9587
audax-beroche-9612
audax-beroche-9541
audax-beroche-9527
audax-beroche-9537
audax-beroche-9801 audax-beroche-9932 audax-beroche-9739 audax-beroche-9764 audax-beroche-9731 audax-beroche-9700 audax-beroche-9824 audax-beroche-9592 audax-beroche-9565 audax-beroche-9628 audax-beroche-9587 audax-beroche-9612 audax-beroche-9541 audax-beroche-9527 audax-beroche-9537

Crédit: Grégory Bohnenstengel.

Penalty décisif

C’est sur penalty que la décision est tombée à la 50e, lorsque l’artificier Freitas n’a laissé aucune chance à Abatantuono. Ce coup de pied de réparation parfaitement justifié après un excès d’engagement de Zwietnig sur Bagaric a alors semé un vent de panique dans les rangs bérochaux. Car si les visiteurs s’étaient montrés un poil plus entreprenants en 1re période et auraient pu, voire même dû, prendre l’avantage – on pense notamment à cette occasion en or galvaudée par Mpanzu à la 37e ou encore au miracle proposé par Fetahu sur un tir à bout portant de Zürcher après que Kevin Burgat eût mis toute la défense audaxienne dans ses petits souliers, deux minutes plus tôt -, la formation locale avait, elle, mieux digéré le thé. Et c’est animés d’un nouvel élan que les hommes du duo Grossin/Suriano sont revenus sur le tarmac de Pierre-à-Bot. 

Sans surprise, un Béroche aux abois a fini par rompre sous les coups du boutoir des Audaxiens qui n’avaient pas, – précisons-le -, été impuissants lors des 45 minutes initiales, les tentatives de Bagaric (juste au-dessus sur un 2e ballon consécutivement à un coup franc, 22e) et de Freitas (27e, arrêt du portier des visiteurs) étant là pour en attester. 

Audax aurait pu tuer le match

Et juste après l’ouverture du score, Audax n’a pas desserré l’étreinte. Di Nardo (tir dévié en corner), Freitas (frappe trop croisée) puis surtout Caetano (parade d’Abatantuono) et enfin Bagaric (tir dévié en corner) avaient eu l’opportunité, entre la 53e et la 56e de doubler la mise et d’enterrer par-là même les ambitions bérochales. Fin stratège, Simão Costa n’a pas hésité à brasser ses cartes et à apporter du sang neuf en envoyant au front Ferrier et Mabiala, changeant de couloir Eichenberger et reculant Yoan Burgat d’un cran. 

Un coup-franc de De Jésus, bien capté par Fetahu, a sonné comme le clairon de la révolte bérochale (58e). Puis Brügger – absolument impérial dans ses duels et dans ses interventions mardi! – a sauvé son camp sur un envoi de Salvi avant que Fetahu s’interpose sur la reprise en première intention de Zürcher. Béroche poussait, Audax tenait, tel était l’état des lieux depuis le changement des batteries visiteuses. Trop brouillon, confondant souvent vitesse et précipitation, le onze de Saint-Aubin ne parvenait néanmoins pas à trouver la faille face à un bloc du chef-lieu intraitable. 

Une scène litigieuse justement sanctionnée

Puis, il y a eu la fameuse occasion de la 80e, lorsqu’Eichenberger lancé dans le couloir droit n’a pas freiné sa course et tenté de jouer un ballon que Fetahu avait capté un dixième de seconde plus tôt. Le jeune gardien s’est alors livré à un geste revanchard certes plus théâtral que méchant, mais qui aurait néanmoins plus eu sa place sur un ring de catch que sur le synthétique de Pierre-à-Bot. Confusion, début de mêlée et excitation générale sur le tarmac, autour des bancs et en tribune… 

Très bon mardi soir, M. Blert Berdinaj s’est enquis de la situation auprès de son assistant avant de brandir un carton jaune sous le nez du latéral bérochal et une carte rouge sous celui du gardien audaxien. Le plus juste et le plus logiquement du monde, n’en déplaise aux poètes et poétesses qui avaient pris place dans la tribune et qui, contrairement au trio arbitral, ne semblaient connaître ni les règles du football, ni celles, plus élémentaires de la politesse.

Dès lors, le duo Grossin-Suriano a dû sortir Freitas pour introduire Piug, son gardien remplaçant tandis que Costa lançait dans la mêlée l’imposant Medugno à la place d’Eichenberger, reculant au passage Kevin Burgat. Medugno ne tardait pas à se faire remarquer, Piug non plus d’ailleurs, le cerbère local opposant son véto à une première tête à bout portant du goleador bérochal (86e). Quatre minutes plus tard, c’était la transversale qui adressait une fin de non-recevoir à «Kiko», pour le plus grand soulagement des Audaxiens.

Les réactions d’après-match avec Fabio Carsana, Damien Brügger, Mario Suriano et Simão Costa. Crédit: MFR/GBO.

Télégramme:

ASI Audax-Friul – FC Béroche-Gorgier 1-0 (0-0)

Pierre-à-Bot. 150 spectateurs. Arbitre: Blert Berdinaj.

But: 50e Freitas (penalty) 1-0.

Audax: Fetahu; Rollier, Nosada, Brügger, Dario Coletta; Di Nardo; Freitas (82e Puig), Caetano, Bagaric, Avvenire (71e Rocha); Fontes (65e Lacreuse). Entraîneurs: Grossin et Mario Suriano.

Béroche: Abatantuono; Eichenberger (82e Medugno), Faga, Zwietnig, Carsana (56e Ferrier); Yoan Burgat, Salvi (70e Fragnière), Mpanzu (56e Mabiala), Kevin Burgat; Zürcher, De Jésus. Entraîneur: Costa.

Avertissements: 35e Carsana, 41e Freitas, 80 Eichenberger (tous jeu dur), 90e Nosada (réclamations), 94e Mabiala (antisportivité). Expulsion: 80e Fetahu (geste revanchard).

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Plus de Coupe Neuchâteloise

error: