Suivez-nous

Challenge League

Conquérant, Yverdon commence sa saison par un joli succès

Brian Beyer célèbre le 2-1. Crédit: Hervé Nicolet.

Les Verts ont remporté vendredi le premier derby romand de la saison en disposant 2-1 du Stade-Lausanne-Ouchy.

C’est dans des conditions vraiment estivales que ce YS – SLO a ouvert le championnat 2022-23 de Challenge League. Des retrouvailles avec les fidèles du Stade Municipal pour le coach visiteur Anthony Braizat, de retour au bout du lac de Neuchâtel sous les couleurs du Stade Lausanne Ouchy. Et puis, bien sûr, les débuts officiels de Marco Schaellibaum sur le banc yverdonnois. D’importantes personnalités étaient également présentes. Ainsi, on aura aperçu Philippe Senderos et Pablo Iglesias pour ne citer qu’eux. Le soleil tapait encore fort à l’heure du coup d’envoi. Cela n’a pas empêché le SLO de proposer un échauffement vraiment dynamique.

YS a pris le jeu à son compte dès les premières minutes, le SLO se contentait de jouer en bloc plutôt bas, et procédait par contre-attaques. L’intensité dans le jeu, un paramètre devenu vital ainsi que remarquable et remarqué était constaté d’entrée dans les deux camps. L’arbitre de cette partie M. Tobias Thies a désiré montrer qui était le patron puisqu’il a sanctionné de deux cartons jaunes les deux premières fautes commises par les joueurs locaux. Ce qui a naturellement frustré le public yverdonnois. Le ton était donné. Yverdon ne voulait pas répéter le mauvais départ d’il y a douze mois.

YS dégaine le premier

A la 9e minute de jeu, la première demi-occasion pour YS, via un centre ras-terre en retrait de Le Pogam, était renvoyé par Kadima bien placé devant son gardien. Peu après, à la 11e minute, un véritable bijou de GOAL solitaire oeuvré par Hugo Fargues. Le n°8 de YS parvenait s’échapper d’un vulgaire tirage de maillot pour filer dans l’axe du terrain et loger la première frappe cadrée du match sous la transversale et proche de la lucarne de Da Silva. Vraiment splendide!

Dans l’enchaînement, à la 13e, nouvelle occasion pour YS via Brian Beyer, tentative repoussée par le gardien. Gros danger, la défense du SLO manquait cruellement d’agressivité lors de cette séquence-là.
Au quart d’heure de jeu, et le duo Fargues – Beyler donnait le tempo autant dans cette rencontre que dans l’animation offensive du Yverdon Sport version 2022-23.

YS -SLO (35)
YS -SLO (22)
YS -SLO (16)
YS - SLO 2 (20)
YS -SLO (19)
YS -SLO (12)
YS -SLO (26)
YS -SLO (8)
YS - SLO 2 (21)
YS - SLO 2 (18)
YS - SLO 2 (16)
YS - SLO 2 (2)
YS - SLO 2 (17)
YS -SLO (20)
YS -SLO (10)
YS - SLO 2 (4)
YS -SLO (17)
YS -SLO (19)
YS - SLO 2 (9)
YS -SLO (35) YS -SLO (22) YS -SLO (16) YS - SLO 2 (20) YS -SLO (19) YS -SLO (12) YS -SLO (26) YS -SLO (8) YS - SLO 2 (21) YS - SLO 2 (18) YS - SLO 2 (16) YS - SLO 2 (2) YS - SLO 2 (17) YS -SLO (20) YS -SLO (10) YS - SLO 2 (4) YS -SLO (17) YS -SLO (19) YS - SLO 2 (9)

Photos: Hervé Nicolet.

Yverdon poursuivait avec des occasions de goal, tantôt annihilées par l’arrière-garde ou le gardien du SLO. Toutefois sans pouvoir s’accorder un 2-0.

L’envie de bien faire et de poursuivre dans la continuité se remarquait de la part du XI à M. Schaellibaum. En face le tempérament impétueux et bien connu d’Anthony Braizat pouvait encore être constaté.

Le SLO se rebiffe

Stupeur à la 40e, sur corner, Rayan Kadima parvenait égaliser. Le n° 23 des visiteurs, qui s’est empressé de fêter ce GOAL en suçant son pouce, lui qui était devenu papa pour la première fois, depuis midi, ce 15 juillet. Belle journée pour lui et sa famille! Merci pour ces informations recueillies auprès de quelques supporters venus observer le SLO en tribune.

Mais du coup, tout était à refaire pour Yverdon. Malgré une solide entame de match. Les arrêts de jeu de cette première mi-temps allaient encore nous proposer du spectacle! Malheur aux fans partis plus tôt se rafraîchir dans les différentes buvettes. A nouveau sur un corner botté par Fargues, une tête yverdonnoise était mal négociée devant le gardien Da Silva. Puis Koné, auteur d’un spectaculaire slalom parvenait éliminer deux défenseurs du SLO, offrait un caviar à Beyer mais ce dernier manquait sa frappe ainsi que la cible. Encore des opportunités pour le duo en feu du YS, pas récompensé cette fois. Puis de l’autre côté, à la 45e +3′, un arrêt prodigieux était nécessaire de la part de Martin afin de ne pas retourner aux vestiaires avec une grande frustration.

Il ne fallait pas être en retard à la reprise non plus. Dès l’entame de la deuxième mi-temps Capitaine Martin parvenait à capter le ballon. Sur la relance, une bonne combinaison axiale de Kabacalam et Fargues était exécutée, le tir de ce dernier était toutefois dévié en corner. Sur le coup de coin, la défense lausannoise était coupable d’avoir ceinturé un Yverdonnois, penalty! Le tir du point de réparation de Koné était dévié du pied par Da Silva, puis la reprise du même Koné, en déséquilibre n’était pas cadrée. Catastrophe pour les locaux! Les visiteurs pouvaient répliquer à la 53e, via un centre au deuxième poteau pour Teddy Okou, qui ouvrait le pied à dix mètres du but, pied trop bien ouvert pour inscrire le 1-2.

Beyer se fait justice

Yverdon parvenait à nouveau réagir immédiatement après une occasion lausannoise, puisque 80 mètres plus haut dans le terrain, le remuant Beyler était déséquilibré dans la surface après un une-deux avec Koné. Le n° 68 d’Yverdon se précipitait lui-même récupérer le ballon afin de tirer ce deuxième penalty pour YS. 55e YS-SLO: 2-1 sur un penalty transformé par l’ex-Biennois!

Le jeu est devenu quelque peu haché suite à de nombreux changements et quelques soins portés de part et d’autre. Pour tenter d’égaliser le SLO accumulait les longues transversales, très souvent bien négociées sur les côtés. Teddy Okou remuant sur son flan gauche était maitrisé par Sauthier ou Malula, auteurs d’une bonne prestation défensive.

L’écart entre les lignes yverdonnoises se creusait au fil des minutes. Le jeu par les milieux de terrain était bien moins pratiqué qu’en première période. Une certaine nervosité s’est faite ressentir dans l’arrière-garde yverdonnoise à l’entame du dernier quart d’heure de jeu. Hadji du SLO reprenait un ballon aérien, ce qui forçait Martin à se coucher pour le capter.

Le scénario était inversé puisque le SLO poussait, et YS attendait son adversaire plus bas avant de lancer des contre-attaques. La délivrance aurait pu tomber à la 79e. Fargues, encore lui décalait son compère Beyler sur le côté droit, mais ce dernier était obligé de ressortir, faute de solution offensive. Le ballon se trouvait à l’orée des 16 mètres lausannois, mais Yverdon a choisi de conserver et faire tourner le cuir, retournant via l’arrière-garde. Dommage sur ce coup-là. Rebelotte à la 81e, fraîchement entré en jeu, Rodrigues récupérait le ballon dans son camp, six joueurs restaient toutefois derrière lui alors que des solutions dans les espaces auraient peut-être pu permettre d’aggraver le score…Le mercure indiquait 31° Célcius au coup d’envoi, ceci expliquait peut-être cela, certes.

Martin et sa défense font le taf

A la 82e, Hajrovic a joué les sauveurs, bruyamment félicité avec autorité par Capitaine Martin devant leur ligne de but. Le Président de YS, Mario Di Pietrantonio faisait les mille pas derrière nous dans le haut des tribunes, lui qui, comme tout le monde, sentait une certaine fragilité dans son groupe.

Un nouveau débordement pleine vitesse du n°11 lausannois Okou, puis une tête reprise mais bien captée par le gardien Martin dans les arrêts de jeu étaient les dernières offensives des visiteurs. Yverdon a tenu bon pour son entame de championnat!  Mission donc accomplie pour Hugo Fargues et ses coéquipiers. L’homme du match était évidemment satisfait de la victoire, soulignant une bonne préparation, mettant en valeur ses coéquipiers pour le travail achevé, ainsi qu’une forte envie de mieux commencer le championnat qu’il y a douze mois.

Télégramme:

Yverdon Sport – Stade Lausanne Ouchy 2-1 (1-1)

Buts: 11e Fargues 1-0. 40e Kadima 1-1. 55e Beyer (penalty) 2-1.

YS: Martin; Malula, Hajrovic, Le Pogam; Zock, Kabacalam (76e Lusuena), Beyer (87e Beleck), Fargues (87e Berdayes), Hauthier (61e Ma. Rodrigues), Sauthier; Koné (76e Theler). Entraîneur: Marco Schaellibaum.


SLO: Da Silva; Abdallah, Kadima, Hajrulahu, Obexer (46e Tsoungui); Asllani (70e Ajdini), Bamba (59e Akichi), Maroufi (80e Alounga), Okou; Kore (70e Qarri), Hadji. Entraîneur: Anthony Braizat.

Notes: Stade Municipal, Yverdon. 800 fans annoncés. Arbitrage de M. Tobias Thies assisté par MM. Kurnazca et Forster. Quatrième arbitre M. D. Huwiler. Avertissements à Fargues, Hauthier, Maroufi, Schaellibaum, Tsoungui, Kadima et Braizat.

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Publicité

Transferts

sur Neuchâtel Xamax

Plus de Challenge League

error:
littoralfoot

GRATUIT
VOIR