Suivez-nous

LNB féminine

Rapidement réduit à dix, Yverdon Féminin a manqué la bonne affaire

Alors que Rapperswil (2e) s’était incliné face au leader quelques minutes avant le coup d’envoi, YF n’a pas su saisir sa chance de prendre trois points d’avance dans la lutte pour la promotion. Réduites à dix au quart d’heure, les Nord-Vaudoises ont d’abord brillé avant de craquer moralement et physiquement.

Choc au sommet entre les deux équipes en forme du moment: Rapperswil recevait Aarau au Grünfeld pour se disputer la première place. Les Saint-Galloises se sont inclinées sur la plus petite des marques (0-1) laissant ainsi s’échapper les Argoviennes au classement avec 5 points d’avance. Bonne nouvelle pour YF qui passait donc, avant le coup d’envoi à la 2e place du classement à égalité de point avec Rapperswil. L’occasion était belle de prendre trois points d’avance dans la lutte pour le second fauteuil synonyme de promotion directe.

Tous les voyants passaient au vert pour les Yverdonnoises qui recevaient au Stade Municipal leurs poursuivantes de Zurich M21 (4es). Des Alémaniques qui n’ont pas la possibilité de jouer la promotion puisque leur équipe fanion évolue en LNA où elles jouent leurs premiers rôles.

824A0507
824A0630
824A0625
824A0489
824A0553
824A0474
824A0507 824A0630 824A0625 824A0489 824A0553 824A0474

Photos: Grégory Bohnenstengel.

Line Thomann voit rouge

Lors de l’échauffement et durant toute la rencontre, les célébrations des joueurs et supporters d’YS ont mis l’ambiance dans un Stade Municipal habituellement calme (voir article promotion YS). De quoi booster les Yverdonnoises, se disait-on.

Pas tant que cela, puisque Zurich a pris immédiatement les devants avec deux belles actions. La rencontre s’annonçait encore plus difficile quand Line Thomann, dépassée par la vitesse son attaquante, retenait son adversaire et la faisait trébucher à trente mètres des buts. Pas d’hésitation pour Paul Henchoz qui sortait de sa poche arrière un carton rouge pour faute de dernier recours. La soirée s’annonçait longue!

Et bien non! Audrey Riat, replacée en défense centrale, a stabilisé une arrière-garde prise de vitesse depuis le coup d’envoi. Toujours placée stratégiquement, l’ancienne capitaine a fait parler son expérience et permis de préserver le score encore nul et vierge.

Et si Yverdon avait mené 2-0?

Dans un duel pour le ballon, la défenseuse zurichoise Saijai Jitlamai jouait un ballon volontairement en retrait à sa gardienne. Peu inspirée, cette dernière prenait le ballon des mains et permettait à YF de bénéficier d’un coup franc indirect sur la ligne des cinq mètres. Malheureusement, les visiteuses ont été très vives sur la balle et on pu contrer les tentatives d’Audrey Remy et Elisa Zeller.

Contrairement à ce que l’on redoutait, L’expulsion n’a pas pénalisé les Yverdonnoises en première mi-temps. Mieux organisées défensivement, elles ont pu jouer chichement leur chance devant les cages zurichoises. Tania Bodenmann avait une deuxième immense chance d’ouvrir le score à la 37e lorsqu’elle récupérait un ballon sur le point de penalty. Son tir a fait se lever toute la tribune yverdonnoise… Mais la capitaine n’avait fait trembler que les filets extérieurs.

Grave blessure et cascade de buts

Dans la foulée, YF concédait l’ouverture du score. Héroïque gardienne de la forteresse yverdonnoise (comme toujours !), Alana Jaquier devait, cette fois-ci, s’incliner: 0-1.

Au retour du thé, les Zurichoises ont mis le pied sur le ballon et repris la rencontre en main avant un grand coup de froid. Dans un duel licite pour le ballon, Saffira Guinand s’est retrouvée au sol, écrasée par le genou de son adversaire. Longtemps restée au sol, la jeune joueuse de 20 ans souffre d’une fracture de la clavicule ainsi que de la première côte.

Moralement touchées et physiquement épuisées par l’expulsion du début de rencontre, les filles d’YF se sont ensuite écroulées. Impuissante sur les réussites adverses, Alena Jaquier a encore dû aller rechercher le ballon au fond de ses filets à quatre reprises. Lourd, le score e ne reflète pas l’énergie déboursée par les femmes de la présidente Linda Vialatte, finalement battues 0-5, dans les larmes. Yverdon reste encore néanmoins maître de son destin avec trois dernières rencontres capitales.

Réaction d’après match de Audrey RIat. Crédit: Marc Fragnière, Gregory Bohnenstengel

Télégramme:

FC Yverdon Feminin – FC Zurich M21 0-5 (0-1)

Stade Municipal: 100 spectateurs.

Arbitre: Paul Henchoz.

Buts: 40e Toper 0-1. 70e Araujo 0-2; 72e Toper 0-3. 74e Rexhepi 0-4. 87e Rama 0-5.

Yverdon: Jaquier; Guinand (66e Zimmermann), Thomann, Zeller, von Dach ; Nkamo (73e Martin), Rahm, Remy, Riat (82e Annaheim), Bodenmann; De Brito (82e Sagbo). Entraineur: Walter Späni

Zurich M21: Benz; Campanello (77e Süry), Wulff, Jitlamai, Avduli (73e Rauso); Matsushita (77e Steinmann), Toper, Araujo; Kannady (73e Meroni), Rexhepi, Heeb (77e Rama). Entraineur: Vettas Kostantinos

Notes: YF sans Gnaore, Da Costa, Chautemps (blessées), Rebet (malade), Cazé (privé) ni Pajovic (suspendue). Expulsion: Thomann (13e, dernier recours).

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Plus de LNB féminine

error: